USA : baisse de l’industrie manufacturière en décembre à 55,5 % (ISM)

Comme nous l’apprend cette dépêche de l’AFP via le site Romandie, la croissance américaine est très forte, pérenne, machin toussa toussa… Bouh là là là, bon snif, “l’activité dans le secteur manufacturier aux États-Unis a baissé en décembre, selon l’indice des directeurs d’achat de ce secteur publié vendredi par l’association professionnelle ISM. L’indice ISM manufacturier a baissé de 3,2 points à 55,5 % en décembre pour 58,7 % en novembre, inférieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur 57,5 %”.

Bon, en clair, ce n’est pas terrible. Avec les prix bas du pétrole et une croissance US tirée artificiellement par les investissements dans le secteur des gaz de schiste, il est fort probable que l’économie US va à nouveau patiner.

Il faut donc être lucide : oui les USA vont mieux que l’Europe (ce qui n’est pas un exploit vu les injections de monnaies) mais aller mieux que l’Europe ne veut pas dire aller fondamentalement bien. La reprise US est avant tout anémique, mauvaise, minable bien que des milliers de milliards aient été dépensés pour relancer l’économie alors que nous rentrons dans la 8e année post-crise et que déjà se profilent les prochains krachs…

Inquiétant.

Charles SANNAT

Source Romandie ici