Nouvelle plainte ! Le plan de relance de la BCE attaqué devant la Cour de Karlsruhe

On a appris aujourd’hui par cet article de Boursorama qu’une nouvelle plainte avait été déposée en Allemagne contre le dernier plan de relance de 1 100 milliards d’euros mis en œuvre par la BCE.

“La cour constitutionnelle allemande a de nouveau été saisie pour examiner la constitutionnalité de l’action de la BCE.
On savait que le plan de relance de la BCE (« quantitative easing », dit « QE ») n’était pas du goût de l’Allemagne, réticente sur le principe d’une relance monétaire. Chose promise, chose due : une plainte sera examinée par la Cour constitutionnelle allemande visant à bloquer l’action de la BCE.

Comme le rappelle avec ironie Jean-Philippe Lacour des Échos dans l’édition du lundi 8 juin : « Censurer la politique monétaire de la BCE est en passe de devenir une occupation permanente pour le juge allemand ».”

“Plainte à la Cour constitutionnelle
C’est début mai qu’une plainte contre le plan de relance de la BCE a été déposée à la Cour constitutionnelle de Karlsruhe par trois particuliers allemands, explique Les Échos ce lundi 8 juin. Les plaignants estiment que le « quantitative easing » de la BCE ne serait pas conforme à la législation allemande et européenne.

En cause : un questionnement fondamental sur la compatibilité entre, d’une part, le plan de rachat de dettes souveraines par la BCE, et d’autre part les lois interdisant le financement d’un État-membre de la zone euro par un autre État-membre.”

Alors cela est, encore une fois, de nature à brouiller le message de solidité de l’euro et le côté justement irréversible de la monnaie unique selon le propre terme utilisé par Mario Draghi, le gouverneur de la BCE.

On voit bien que l’Europe a réussi en grande partie à défaire les États souverains et limiter considérablement leurs marges de manœuvre sans parvenir pour autant à créer une Europe fédérale efficace.

Nous sommes donc dans la situation la pire où nous n’avons plus les avantages des nations souveraines et pas non plus ceux d’une Europe fédérale.

Nous devrons donc opérer une révolution vers plus d’Europe et vite où nous irons forcément vers moins d’Europe et vite également.

Charles SANNAT

http://www.boursorama.com/actualites/le-plan-de-relance-de-la-bce-attaque-devant-la-cour-de-karlsruhe-7d70dbb3aaf118df3189a759946fce9e