« L’idiotie de la baisse du chômage grâce aux départs en retraite revient encore une fois… ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Comme je l’ai souvent expliqué, j’ai un défaut. J’ai de la mémoire, beaucoup de mémoire, enfin pour les trucs qui me semblent dignes d’intérêt car si vous me demandez le nom des finalistes de la Star Ac 2, je risque de ne pas avoir les compétences pour vous répondre.

Cela fait donc des années que l’on nous explique que les départs massifs à la retraite de nos baby-boomers vont s’accompagner d’une création d’emploi tout aussi massive qui va produire tout plein de nouveau travail super bien payé et que même que du coup, on retrouverait le plein emploi mythique…

Mon premier souvenir de ce mythe c’est au lycée. Ma prof d’éco en classe de 1re nous expliquait déjà doctement la chance que notre génération allait avoir ! Pensez donc, tous ces postes qui allaient s’offrir à nous, aucun chômage et le plein emploi comme avenir radieux…

Sauf que ma génération fut la première à connaître au mieux les salaires stagnant, la pression des résultats, les changements de méthodes managériales, et bien évidemment le chômage de masse. D’ailleurs, la moitié de ma promotion d’école de commerce est partie en 1997 tenter l’aventure hors de France tant l’avenir était bouché à cette époque. Puis avec la bulle Internet des années 99 à 2000, les choses se sont améliorées mais pour très peu de temps.

L’emploi va profiter des départs massifs en retraite

Chirac (Jacques), le dernier président d’un pays indépendant que l’on appelait la France et qui était encore capable de dire NON à nos grands gentils “zamis” les “Zaméricains”, avait d’ailleurs expliqué au peuple de France que les problèmes de chômage étaient bientôt derrière nous car… les baby-boomers retraite machin toussa.

Sauf que rien de tout cela ne s’est jamais produit et ne se produira jamais. Il n’y a là dans mes propos aucun pessimisme, bien au contraire. Il s’agit d’une froide objectivité.

J’ai toujours affirmé que la bataille de l’emploi était définitivement perdue, ce qui était le titre d’un de mes articles qui avait d’ailleurs été repris par nos amis belges de la RTBF en raison de plusieurs éléments qui rentrent en résonance.

Ceux qui veulent aller plus loin reliront cet article dont je vous donne le lien ci-dessous. Pour résumer, nous avons les délocalisations et les pays low-cost, nous avons les progrès technologiques liés à la robotique et à l’automatisation, et nous avons enfin, évidemment, les progrès de l’informatique. Nous sommes donc dans un monde où il peut y avoir augmentation des richesses mais pas augmentation du nombre d’emplois total pour la simple raison que nous avons atteint le stade où nous savons produire sans intervention humaine ou presque, ou en tout cas de moins en moins. Cela s’est d’ailleurs déjà produit il y a 60 ans dans un secteur économique qui employait 60 % de la population française… Jamais l’emploi n’y a été recréé !! JAMAIS !

L’agriculture préfigure le monde industriel de demain

Comme je vous le disais, nous rentrons dans une phase où nous pouvons et savons produire quasiment sans intervention humaine et il s’agit de la même situation que celle que nous avons vécue dans l’agriculture qui occupait 60 % de la population active et qui a réussi, grâce à la mécanisation, non seulement à décupler les rendements et la production mais en n’employant plus que 2 % de la population.
D’ici 5 ans, nous saurons produire encore plus, sans emploi. Nous relocaliserons… sans emploi. Nous pouvons anticiper une vague de destruction d’emplois industriels sans précédent.

C’est particulièrement logique et d’ailleurs c’est l’essence même du sens du progrès technique qui, depuis la nuit des temps, vise à libérer l’homme de la nécessité de travailler pour vivre ou survivre.

C’est donc l’ensemble des paradigmes de l’économie, à commencer par la répartition des richesses via le travail, qu’il conviendra de revoir de fond en comble.

Le rapport France Stratégie Dares est l’expression de la pensée ligne Maginot !

Ce nouveau rapport remis mardi au ministère du Travail par France Stratégie Dares « juge que “de nombreux postes seront à pourvoir en raison de l’arrivée en fin de vie active des générations du baby-boom” pour la période 2012-2022 ».

Comme toutes les fois précédentes, c’est totalement faux et ce sera aussi faux demain que cela l’a été hier ou avant-hier. D’ailleurs, un simple coup d’œil à la pyramide des âges de notre pays vous apprendra que les baby-boomers partent déjà à la retraite, là, maintenant, tout de suite et massivement. Tellement massivement d’ailleurs que les caisses de retraite n’arrivent même pas à suivre la cadence, ce qui provoque des mois de retard pour des jeunes retraités sans pension versée pendant presque 1 an !!

Les entreprises ont conservé leurs secrétaires sans travail depuis l’arrivée des e-mails et évidemment aucun de ces postes ne sera remplacé

Non, la seule chose qui mérite notre attention dans ce rapport à la pensée « ligne Maginot » c’est que même dans le cas le plus optimiste, et Dieu sait que c’est optimiste, le chômage ne descendrait pas en dessous de 8 %. Cette hypothèse ne prend évidemment pas en compte le déploiement des nouvelles technologies robotiques comme par exemple les humanoïdes, désormais parfaitement au point en particulier pour toutes les tâches simples qui sont actuellement classées dans la rubrique service à la personne.

Disons que cette étude arrive à la conclusion géniale que même avec une croissance de presque 2 % par an, jamais nous ne reviendrons au plein emploi, et encore sans que cette étude ne prenne en compte les progrès techniques… Comme quoi… cela laisse de la marge pour les mauvaises surprises !!

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

« L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

(Pour protester pacifiquement et avec humour, n’hésitez pas à reprendre cette formule en bas de tous vos mails, de vos articles ou de vos publications, il n’y a aucun droit d’auteur !!)

http://www.rtbf.be/info/opinions/detail_la-bataille-de-l-emploi-est-definitivement-perdue?id=7479843

http://www.lesechos.fr/economie-france/social/02134799367-lemploi-va-profiter-des-departs-massifs-en-retraite-1114904.php