Lettre aux investisseurs de Tocqueville Gold Troisième trimestre 2013

“Il nous semble donc que le marché de l’or est en passe d’entrer dans une phase haussière majeure, mais fixer le moment du point d’inflexion demeure sans conteste difficile et frustrant, quant à déceler le catalyseur d’une nouvelle hausse, il s’agit au meilleur des cas d’un exercice de haute voltige.

La paralysie budgétaire actuelle aux États-Unis constitue malheureusement un regrettable contre-feu qui encourage les transactions à court terme purement spéculatives. De plus, quel que soit le dénouement de la situation, l’impasse politique dont elle découle sape la crédibilité du régime américain.

Il nous semble également que les questions récurrentes à propos de la reprise économique aux États-Unis et en Europe peuvent servir de
catalyseur et déclencher une baisse des valorisations des actions ou détériorer encore l’image de la Réserve fédérale. Se préparer aux retournements de marché du type de celui que nous anticipons implique sans aucun doute d’accepter d’investir sur des plus bas et de laisser « dormir » les capitaux mobilisés jusqu’à ce que les cours de l’or et des actions aurifères rebondissent fortement.”

C’est par ces mots que se conclut la dernière lettre aux investisseurs de Tocqueville Gold. C’est une excellente analyse que je partage pleinement même si d’autres sujets, nombreux, n’y sont pas abordés et sont tout autant favorables sur le long terme à notre métal jaune préféré.

Charles SANNAT

Lire la Lettre entière ici