La Russie est en mesure de surmonter les difficultés économiques, selon Medvedev

Je pense effectivement, comme j’avais essayé de le démontrer chiffres à l’appui dans un édito, que l’économie russe est bien plus solide que ce que l’on peut penser à “l’ouest”, et que la Russie surmontera cette crise financière. Il est peu probable que les prix du pétrole restent durablement bas et ils devraient finir par remonter.

Charles SANNAT

MOSCOU, 14 janvier (Xinhua) – La Russie a toutes les ressources qu’il faut pour surmonter les difficultés économiques actuelles, a assuré ce mercredi le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

“Nous avons assez de réserves pour adapter sans à-coups l’économie aux nouvelles conditions”, a déclaré M. Medvedev lors du Forum Gaïdar, rendez-vous international consacré aux questions économiques qui se tient annuellement en Russie.

Des fondations stables ont été posées pour que la Russie ait une croissance économique plus saine, a indiqué M. Medvedev, qui a mentionné la faible dette fédérale, les réserves suffisantes et un niveau de chômage ne courant pas de risques.

“Notre atout socio-politique le plus important est la consolidation sans précédent de la société et le haut niveau de soutien accordé aux autorités par la société civile. Cela nous permet de mener à bien de nombreuses tâches importantes”, a-t-il souligné.

Le Premier ministre a admis que la monnaie russe était menacée par la faiblesse des cours du pétrole et les sanctions occidentales, mais il a déclaré que la politique de change libre du rouble serait maintenue et il estime que la banque centrale a adopté des politiques monétaires adéquates.

“Nous n’allons pas épuiser nos réserves de devises. Nous disposons de suffisamment d’outils pour assurer la stabilité du rouble. Même dans de mauvaises circonstances, nous pourrions maintenir une balance commerciale positive”, a-t-il noté.

En outre, M. Medvedev a exigé une réduction des dépenses gouvernementales et une amélioration des grands projets sur le plan qualitatif.

Le ministre russe des Finances Anton Silouanov, également présent à ce forum, a déclaré que le ministère avait l’intention de présenter à la Douma, la Chambre basse du Parlement, une proposition de réduction de 10 % ou plus des dépenses budgétaires de 2015.