« La France dégradée à nouveau et cela ne fera pas les grands titres ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Oui, bien évidemment, ce n’est pas Standard and Poor’s ou encore Moody’s qui viennent de sévir, non c’est plus modestement l’agence de notation Dagong qui est chinoise et qui se rapproche d’ailleurs de plus en plus des russes, soit dit en passant.

Pourtant, l’agence Dagong ne devrait pas voir ses avis marginalisés pour la simple et bonne raison que cette agence est, pour le moment, la seule à avoir une once d’honnêteté dans cet océan de mensonges que constituent les évaluations des notes souveraines des grands pays de la planète.

Il faut simplement comprendre que toute l’épargne, tout le système économique repose sur la croyance en l’infaillibilité non pas papale mais étatique des grandes économies. Vous devez saisir que tout est obligataire, c’est-à-dire que tout est « dette » ! Vos actifs n’existent pas… vous avez un titre. Un titre, qui plus est dématérialisé, n’est rien… C’est juste une vague reconnaissance de dette mais tout le monde considère qu’une reconnaissance de dette de 1000 euros signée par la France vaut 1 000 euros car la France ne peut pas faire faillite et vous remboursera vos 1 000 euros. Bon, c’est un peu moins vrai maintenant pour les reconnaissances de dette signées par la Grèce…

Si les grandes agences de notation anglo-saxonnes commençaient à dire la vérité vraie, alors c’est tout le système économique qui pourrait s’effondrer en quelques heures en raison d’un phénomène violent de perte de confiance généralisée. C’est évidemment la raison essentielle pour laquelle les agences de notation ne sont que partiellement libres de leur notation… c’est même une évidence. On peut les accuser de mal noter… mais elles sont obligées de mal noter car si elles notaient les « élèves » comme il se doit, notre Hollande (aussi sympathique soit-il) aurait une note de cancre !

Finalement, les avis les plus libres sont ceux donnés par ceux qui ne sont pas « trop » connus ou écoutés et là encore, il n’y a point de complot mais une grande logique.

Mes modestes colonnes du Contrarien Matin ne sont consultées que par une toute petite minorité de la population française, j’ai donc une liberté de ton et de parole qu’aucun journaliste du 20 heures ne peut avoir et que je ne me permettrais pas d’ailleurs de prendre si j’étais à leur place ! Pourquoi ? Parce qu’informer c’est le but, mais l’information ne doit pas aboutir au chaos ou à la panique… Imaginez un peu les titres du 20 heures avec Pujadas disant : « Ce soir, évidemment, la dégradation de la France par Dagong la meilleure agence de notation du monde qui considère que la situation de notre pays est totalement foutue et que nous allons faire faillite dans les 24 mois »… Bon, le lendemain, si je suis banquier en agence, je ne vais pas bosser… Je vais voir mon médecin en ayant trèèèèèèèèèès trèèèèès mal au ventre histoire de me faire arrêter et je me planque chez moi parce que de tels propos entraîneraient comme qui dirait un gros vent de panique !

C’est la raison pour laquelle vous qui lisez ces lignes saurez que l’agence Dagong pense que la France voit sa capacité à honorer ses engagements financiers diminuer en même temps qu’augmenter sa dette et son ratio dette/PIB et que se creuse encore et toujours son déficit (4,4 % du PIB en 2014) !

C’est la raison pour laquelle je vous invite à vous préparer, loin des approches conventionnelles, et à raisonner en fonction des contraintes qui nous arrivent dessus, et elles vont du logement à la robotique en passant par l’emploi et évidemment la sécurisation de notre patrimoine et de notre épargne.

C’est la raison pour laquelle je vous invite à avoir de l’or, de l’argent mais aussi des actions au nominatif (qui sont des titres de propriété) mais également un lopin de terre, une maison avec un poêle à bois, un potager, des poules et beaucoup de boîtes de conserve de raviolis !

C’est la raison pour laquelle certains pourront réussir un peu à anticiper et beaucoup pas. Et c’est aussi la raison pour laquelle nous devons partager ce type d’information avec nos proches pour qu’ils prennent conscience des risques qui pèsent sur nos économies.

N’oubliez pas qu’en juin 1940, on nous expliquait encore que l’on ne risquait rien… Pensez donc, nous avions la ligne Maginot ! En 1986, le nuage radioactif s’est arrêté à la frontière…

Dagong abaisse la note du crédit souverain de la France à A

BEIJING, 16 février (Xinhua) – L’agence de notation chinoise Dagong Global Credit Rating Co. a dégradé lundi la note du crédit souverain de la France en devises étrangères et en devise locale de A+ à A.

“Le contexte de remboursement de la dette de la France reste stable mais problématique”, a-t-on appris sur le site Internet de l’agence.

La faiblesse persistante dans l’économie française signifie que la demande de crédit dans l’économie réelle est constamment insuffisante, limitant ainsi l’effet de la politique monétaire, selon l’agence.

La réforme structurelle qui est assez lente, un marché du travail figé et une réglementation excessive devraient ralentir l’économie et réduire la création de richesse. Le ratio du déficit du gouvernement a atteint 4,4 % en 2014, affaiblissant la capacité de remboursement.

La France connaîtra un léger redressement à court terme, principalement grâce à la dépréciation de l’euro, les faibles prix de l’énergie et une consolidation budgétaire relâchée.

La politique d’assouplissement quantitatif de la zone euro fournira un large soutien de crédit en réponse à la demande importante de financement du gouvernement français et maintiendra la stabilité de son niveau de crédit souverain.

L’agence Dagong a prévu la stabilité de la note du crédit souverain de la France en devises étrangères et en devise locale pendant un an ou au cours des deux prochaines années.

L’agence prévoit que l’économie française augmentera de 0,8 % en 2015 et de 1,2 % en 2016, contre 0,4 % en 2014.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

« L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

(Pour protester pacifiquement et avec humour, n’hésitez pas à reprendre cette formule en bas de tous vos mails, de vos articles ou de vos publications, il n’y a aucun droit d’auteur !!)

http://french.xinhuanet.com/economie/2015-02/16/c_134001255.htm