La BCE lancera le 9 mars son programme d’assouplissement quantitatif

Alors oui, le QE va être lancé mais cela ne changera pas grand-chose à la croissance négative accompagnée d’une inflation négative en Europe. En revanche, et c’est déjà cela, le QE sert au moins à rassurer les marchés et éviter toute forme de panique car au bout du bout, tant que l’on imprime des billets en nombre suffisant, il ne peut pas y avoir de faillite !
Charles SANNAT
La “planche à billets” devrait permettre d’injecter 60 milliards d’euros par mois dans l’économie de la zone euro.

La Banque centrale européenne entamera le 9 mars un vaste programme de rachat de dettes publiques et privées, dans une tentative de faire remonter les prix dans une zone euro proche de la déflation, a annoncé jeudi à Chypre son président Mario Draghi.

“Nous commencerons le 9 mars 2014 à racheter” des titres de dettes publiques et d’autres titres du secteur privé sur le marché secondaire, a déclaré M. Draghi devant les journalistes. La BCE a dévoilé en janvier un programme visant à injecter 60 milliards d’euros par mois dans l’économie de la zone euro jusqu’en septembre 2016. Le programme sera prolongé “au-delà si besoin”, a expliqué M. Draghi, jusqu’à ce que la BCE observe un “ajustement continu de l’inflation”.

Avec ce programme “d’assouplissement quantitatif”, connu aussi sous son acronyme anglais “QE”, ou plus simplement “planche à billets”, la BCE prévoit de débourser au moins 1 140 milliards d’euros en rachats de titres. La cible fixée par la BCE est aux alentours des 2 %. La zone euro reste pour l’instant très éloignée de cet objectif d’inflation. Les prix ont reculé de 0,3 % en février après une baisse de 0,6 % en janvier.

Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/economie/20150306/1015046364.html#ixzz3TujXgR3x