Bruxelles coupe les ailes de la filière avicole

C’est un article de Boursier.com qui nous apprend que la Commission européenne a décidé “de couper intégralement le montant unitaire des aides à l’exportation de volailles (…) Ces aides de soutien de la filière exportatrice avicole étaient en sursis depuis l’été dernier quand l’Union européenne avait déjà menacé de les arrêter. La décision n’en suscite pas moins le tollé en France au sein d’une filière en lourdes difficultés économiques.”

Voilà encore une idée brillante de nos zéminences européennes. Alors de deux choses l’une. Soit nous aidons nos filières agricoles qui ne sont pas soumises aux mêmes règles et aux même coûts que d’autres pays, soit nous interdisons les importations hors Union européenne et remettons des droits de douane.

Nous ne le ferons pas et nous sacrifierons nos agriculteurs qui pourtant nous nourrissent. Après, nous pourrons importer tranquillement du poulet transgénique piqué aux hormones, désinfecté à la javel et irradié en provenance des USA dans le cadre du nouveau Traité transatlantique.

Nous sommes des ânes.

Charles SANNAT

Lire l’article entier ici