ALERTE USA : la FED joue avec le feu et poursuit la réduction de son aide monétaire

Voilà, nous sommes dans une situation explosive pour les marchés financiers comme je vous l’expliquais dans l’Édito de lundi 27 janvier.

“La Réserve fédérale américaine (FED) a décidé de poursuivre, comme attendu, une réduction limitée de son soutien monétaire à l’économie des États-Unis et de maintenir les taux d’intérêts inchangés proches de zéro, qui estime que la croissance de l’économie américaine s’est “accélérée”, réduit de 10 milliards de dollars ses achats d’actifs pour les porter à 65 milliards de dollars mensuels.”

Cela signifie qu’en deux mois, la FED vient de retirer 20 milliards par mois d’injections de liquidités dans le système économique américain et mondial.

Ce qu’il se passe sur les pays émergents, et en particulier les plus fragiles d’entres eux, est lié à cette réduction des injections par la FED.

Je ne pensais pas que la Banque centrale poursuivrait ce mouvement pour la simple et bonne raison que cela va faire s’effondrer des devises, des marchés financiers, des Bourses, que cela va faire monter les taux d’intérêt et que les États surendettés vont devoir emprunter encore plus cher, les précipitant plus vite vers la faillite.

La FED joue donc clairement avec le feu. Soit elle continue cette politique et alors l’économie mondiale ne pourra pas le supporter et ce sera le krach, soit elle revient dès le mois prochain dessus, en annonçant une stabilisation.

Je maintiens que la croissance US est en trompe-l’œil et qu’elle repose uniquement sur des taux d’intérêt très bas et de la création monétaire.

En attendant, Wall Street dévisse ce soir, le dollar baisse légèrement mais beaucoup plus surprenant, le pétrole monte et l’or également comme je l’avais déjà fait remarquer. Cela signifie que des investisseurs sortent de façon importante des marchés actions pour aller se positionner sur d’autres valeurs comme l’or et le pétrole, ce qui n’est jamais bon signe et en général prélude à un krach d’anthologie.

En conclusion, les conséquences du tapering sont tellement évidentes que c’est un choix délibéré de la FED que de provoquer une baisse des marchés en prenant en toute conscience le risque d’un effondrement. On peut donc penser que cela va profiter à certains qui se feront un plaisir de racheter des actifs à un prix bradé… comme à chaque fois !

Charles SANNAT

Lire une dépêche AFP complète ici