Secrétaire du FMI : la Chine a besoin d’une croissance durable

BEIJING, 21 juin – La Chine doit se concentrer sur l’objectif de croissance saine et durable de l’économie à moyen terme, a déclaré vendredi Lin Jianhai, secrétaire du Fonds monétaire international (FMI).

“Je suis convaincu que la Chine peut parvenir à une croissance économique stable et durable”, a indiqué M. Lin.

Le produit intérieur brut (PIB) de la Chine devrait augmenter d’environ 7,5 % en 2014 par rapport à l’année dernière, et l’amélioration des perspectives mondiales devrait soutenir les exportations au cours de la seconde moitié de l’année, a indiqué le secrétaire à l’Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) à Beijing.

Il reste encore un long chemin à parcourir dans l’exploitation du secteur des services, l’amélioration du système financier, la croissance inclusive, la protection de l’environnement, ainsi que dans la recherche d’un équilibre entre la qualité et la vitesse de la croissance, a-t-il expliqué.

Selon lui, l’économie mondiale se renforce, mais des reprises inégales, un taux de chômage élevé et une hausse de la dette publique dans certains pays, ainsi qu’une faible inflation dans certaines économies avancées restent préoccupants, selon M. Lin.

M. Lin est persuadé que la mise en place du programme de réforme des quotas et de gouvernance adopté par le FMI en 2010 pour donner un plus grand rôle aux économies émergentes n’est qu'”une question de temps”.

La plupart des 188 pays membres du FMI ont approuvé le programme, mais les États-Unis, le plus grand actionnaire du FMI et le seul pays ayant un droit de veto sur les décisions importantes de l’organisation, constituent le principal obstacle.

Agence de Presse Xinhua