Rafale : la mort d’un négociateur clé pourrait retarder le contrat avec Dassault

Pas de chance pour Dassault, alors que le groupe français était peut-être sur le point de vendre enfin quelques exemplaires de son rafale, Le Monde nous apprend qu’un “haut responsable du ministère indien de la défense, particulièrement impliqué dans la négociation du contrat d’achat des chasseurs de Dassault est mort mercredi 2 octobre d’une crise cardiaque, ce qui pourrait ralentir les discussions en vue de la signature d’un contrat”.

Zut alors… Si les crises cardiaques s’en mêlent, le rafale n’est pas près de trouver des acheteurs.

Lire l’article complet du Monde ici