Pétrole : la Russie contrôle sa production annuelle pour aider à stabiliser le marché mondial

Hélas, la pauvre Russie, seule face à l’OPEP mais surtout à l’Arabie saoudite, ne peut pas faire remonter les cours du pétrole. D’ailleurs pour le moment, les cours se maintiennent largement au-dessus des 60 dollars le baril, ce qui veut dire que pour l’instant cette baisse du pétrole ne met pas en péril l’industrie du gaz de schiste US. C’est donc bien une guerre économique menée à la Russie et cela va finir par se payer.

Charles SANNAT

MOSCOU, 24 novembre (Xinhua) – La Russie cherche à stabiliser le marché mondial du pétrole en maintenant sa production annuelle sous le seuil des 525 millions de tonnes, a annoncé lundi le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak.

“C’est ce que nous pouvons faire afin de stabiliser le marché mondial”, a déclaré M. Novak sur la chaîne de télévision russe Rossiya 24.

De nombreux membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) dépassent leurs quotas de production, a indiqué M. Novak, ajoutant qu’il était hautement impossible que les pays de l’OPEP acceptent des réductions de leur production.

Les membres de l’OPEP se réuniront jeudi à Vienne afin de décider si le cartel, qui pompe un tiers du brut mondial, réduit ou non sa production. Ils sont divisés sur la question jusqu’à présent.

Selon un rapport de Bank of America, l’OPEP pourrait réduire son objectif de production d’au plus 500 000 barils par jour.

Par ailleurs, le vice-président de la commission de l’énergie de la Douma (chambre basse du parlement russe) Pavel Zavalny a souligné lundi qu’il était nécessaire que la Russie suive l’OPEP si cette dernière décidait de réduire la quantité de ses extractions pétrolières.

1 commentaire sur “Pétrole : la Russie contrôle sa production annuelle pour aider à stabiliser le marché mondial”

Les commentaires sont fermés.