OPEP : augmentation de 50 % de la demande mondiale d’ici 2040

Voilà une augmentation de la demande qu’il va être assez difficile de combler en maintenant des prix bas pour le pétrole qui, à moyen terme, devrait retrouver assez rapidement sa tendance haussière de fond.
La seule chose qui limite actuellement l’envolée des prix c’est la faible demande liée à une faible croissance économique.
Si la croissance économique revient, les prix du pétrole seront tels… qu’ils casseront la croissance économique.
Il n’y a plus de croissance économique mondiale possible.
This the end…
Charles SANNAT
L’OPEP perçoit quelques signaux positifs sur le marché du brut et espère une poursuite du rebond du pétrole malgré un marché mondial saturé.

La demande mondiale d’hydrocarbures augmentera de 50 % d’ici 2040, a indiqué mercredi à Vienne Abdallah el-Badri, secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

“Nous avons suffisamment de ressources pour satisfaire la demande, mais la question clé réside dans notre capacité à garantir un accès stable aux ressources énergétiques (…). Selon l’OPEP, la demande d’hydrocarbures augmentera de 50 % entre 2015 et 2040″, a déclaré M.el-Badri lors d’un colloque associant les PDG de grandes compagnies pétrolières, comme BP et Exxon, qui ont souffert ces derniers mois de la chute du baril. Auparavant, le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Naimi a estimé qu'”en termes de perspectives énergétiques à long terme, l’avenir semblait très favorable”, et qu’il tablait, quant à lui, sur une contraction de l’offre et sur une augmentation de la demande.

“Nous répondons pour l’instant à la demande mondiale et je ne m’attends pas à ce que cela change”, a-t-il relevé.

M.al-Naimi a toutefois reconnu que le rééquilibrage du marché pourrait prendre du temps, l’offre de brut restant pour le moment nettement plus importante que la demande.

Plus tard, le patron d’ExxonMobil Rex Tillerson a indiqué que les prévisions de sa compagnie étaient inférieures à celles de l’OPEP, ExxonMobil s’attendant notamment à une augmentation de la demande de 35 %.

Vendredi 5 juin se tient à Vienne la réunion des pays producteurs de pétrole.

Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/economie/20150603/1016383464.html#ixzz3c1A9L0ER