Les réserves d’or officielles de la Chine pourraient s’élever à 4 000 tonnes ou plus …

Jeff Nielson, analyste de Bullion Bulls, nous révèle que la Chine pourrait avoir atteint les 4 000 tonnes d’or suite aux récents achats massifs du métal jaune, chiffre nettement supérieur aux 1 054 tonnes que la Chine affirme détenir depuis 2008.

La Chine continue d’acheter de l’or à des prix bas. En effet, le pays a besoin de renforcer ses réserves d’or dans l’éventualité de pouvoir adosser sa devise et permettre au renminbi de devenir dans un futur proche la monnaie de réserve mondiale.

Selon l’agence Bloomberg, Gao Wei, fonctionnaire au Service chinois des Relations Économiques Internationales du Ministère des Relations Extérieures, assurait dans un article publié dans le China Securities Journal le 2 mai dernier, que la Chine devait augmenter ses réserves d’or pour garantir la sécurité économique et financière nationale et promouvoir la mondialisation du yuan tout en se protégeant des risques des réserves extérieures (en cas d’effondrement du dollar).

M. Wei informait dans ce même article qu’en 2009, lors d’une réunion d’un groupe de travail avec d’autres fonctionnaires et des économistes venant de Beijing et de Shanghai, ils avaient évoqué les mesures nécessaires afin d’augmenter les réserves d’or du pays. Ces dernières devaient atteindre les 6 000 tonnes au cours des 3 à 5 prochaines années voire 10 000 tonnes sur les 8 à 10 prochaines années.

À combien s’élèvent les réserves d’or de la Chine ?

Officiellement, elles s’élèvent à 1 054 tonnes. Cependant, ce chiffre n’a pas été actualisé depuis 2008. La Banque centrale de Chine avait cependant déclaré officiellement que les réserves avaient augmenté de 600 à 1 054 tonnes.

Techniquement, il existe deux formes différentes pour permettre aux nations d’augmenter leurs réserves d’or.

Les nations sont autorisées à acheter de l’or au niveau international sur le marché ouvert (dit open-market) où ils peuvent acheter par le biais de sources internes. Si un pays accumule de l’or sur le marché ouvert, il est obligé d’informer le FMI des moindres détails des réserves supplémentaires achetées ou vendues. Cependant, quand un pays accumule de l’or par le biais de sources internes, il n’a aucune obligation de déclarer les achats ou ventes d’or qui ont pu s’opérer.

Il faut rappeler que la Chine est le premier producteur d’or au monde et fait tout son possible pour dynamiser sa production d’autant.

En 2002, la Chine était le 4e producteur d’or au monde avec une production de 175 tonnes à l’année. En 2006, la Chine a doublé sa production annuelle atteignant les 360 tonnes et s’est stabilisée jusqu’en 2012. L’année dernière, celle-ci s’est démarquée à la hausse de 12 %, la production minière annuelle s’élevant à un peu plus de 400 tonnes.

Il faut préciser que l’or extrait en Chine ne sort jamais du pays. De ce fait, il est fort peu probable que ce métal arrive sur le marché interne. Pour satisfaire la demande de ses citoyens, la Chine importe de grandes quantités d’or et rivalise maintenant avec l’Inde, premier importateur d’or au monde.

Ainsi, en 2011, les importations d’or de la Chine dépassaient les 800 tonnes à l’année (en excluant le territoire de Hong Kong). La Chine est le premier producteur d’or au monde et il est évident que le gouvernement garde tout l’or extrait de Chine.

Les réserves d’or officielles de la Chine

En 2001, la Banque centrale de Chine signalait une augmentation de ses réserves d’or officielles passant de 394 à 500 tonnes. Puis, en 2003, il était annoncé une augmentation à 600 tonnes. M. Nielson déclarait : “Selon mes calculs, à partir de 2002, la Chine a extrait environ 3 600 tonnes d’or. Cependant, seule une augmentation totale des réserves d’or ‘officielles’ atteignant les 650 tonnes a été annoncée.”

Il est peut-être probable qu’une partie du restant des 3 000 tonnes d’or extrait se soit retrouvé sur le marché interne chinois. Mais il y a une grande quantité d’or extrait qui n’est pas comptabilisée. Une (grande) partie de cet or est gardée dans des chambres fortes que possède le gouvernement. En d’autres mots, au lieu de disposer de 1 054 tonnes de réserves d’or, il est fort probable que la Chine puisse disposer de 4 fois plus, soit 4 000 tonnes. Cela viendrait conforter les mesures initiales et les objectifs du ‘groupe de travail’ qui s’était réuni en 2009 !

Il se pourrait aussi que la Chine ait accumulé de l’or au niveau international, en avoir acheté directement et avoir ‘enfreint les règles’ en ne l’ayant pas déclaré ou simplement avoir utilisé un ou plusieurs de ses alliés gouvernementaux pour accumuler l’or en son nom propre. Même ainsi, l’estimation des 4 000 tonnes serait bien conservatrice !

Lire l’article original sur le blog l’or et l’argent.info