Les départs en retraites ne créent aucun emploi ! La preuve par la banque

J’ai beaucoup raillé ces crétins qui nous gouvernent et font des plans sur la comète uniquement en chambre en ayant une méconnaissance crasse de la réalité sur le terrain de la vie des entreprises.

François Hollande, hélas bien mal conseillé, pensait sincèrement que les rapports dont il était abreuvés étaient “justes”. Selon ces grands penseurs, lorsqu’il y a 800 000 départs à la retraite, mécaniquement cela va créer un appel d’air et va faire augmenter les embauches et baisser le chômage… d’où l’idée de l’inversion de la courbe dont il nous a bassiné pendant plus d’un an.

Évidemment, rien ne s’est inversé pour la simple et très bonne raison que les entreprises ont préféré uniquement pour des raisons de coûts garder tous les seniors jusqu’à la retraite mais elles n’ont pas besoin de les remplacer notamment parce que les gains de productivité liés aux nouvelles technologies sont énormes.

C’est exactement ce qu’explique cet article des Échos qui montre bien que le si le secteur bancaire a recruté 24 000 personnes cette année (ce qui est très faible), ce sont 30 000 départs qui ont eu lieu et le phénomène va s’amplifier dans les prochains mois. Du coup, l’emploi dans le secteur bancaire s’est réduit de 6 000 personnes.

Les Échos font remarquer que l’essor des banques en ligne va avoir un très fort impact sur le niveau de l’emploi (sans blague, quelle découverte), tout en sachant que les clients mettent de moins en moins les pieds dans leurs agences bancaires (c’est vrai que si l’on peut faire autrement, il y a plein de choses bien plus passionnantes à faire dans la vie).

Bref, non seulement la courbe du chômage ne va pas s’inverser, mais nous sommes rentrés dans l’ère de la rareté également du travail.

Charles SANNAT

Source Les Échos ici