Les Contrariens parlent aux Contrariens!

Mon cher Charles,

Vous avez reçu un grand nombre de réactions à vos propos. C’est formidable: cela veut dire que nous ne sommes pas encore tous passé à la moulinette de la pensée unique et vous avez parfaitement le droit d’avoir d’exprimer des idées qui font réagir. Le sport du contrarien, c’est de contrarier, même les contrariens. De plus, cest intellectuellement amusant.

L’Allemagne “dicte” la politique d’austérité à toute l’Europe. L’Allemagne est la plus forte économie de l’Europe économique, elle est le plus fort contributeur. Elle n’a pas l’intention de se faire dicter sa politique économique et financière, d’autant qu’elle réclame depuis 12 ans un respect des règles du jeu, ce que ne font pas les pays du Sud, grèce en tête et, maintenant, La France.

“Il y a des faits et les faits sont têtus”: non, il n’y a pas de fatalité. Les faits ne sont que les conséquences de décisions et d’attitudes. Ce ne sont pas des excuses. Il faut constater les erreurs et en tirer les leçons. Ne pas faire cela est de la lâcheté. Je ne peux supporter l’idée d’appartenir à une communauté lâche.

L’Europe économique n’existe pas réellement. Toute politique économique passe par des décisions financières. Je sais, En France, on est les champions du capitalisme sans capitaux. Mais ce n’est pas la réalité de l’économie libérale. Si un pays n’est pas d’accord avec le fonctionnement de l’Euro, il n’a qu’à sortir de l’Euro. Si l’Allemagne sort de l’Euro, son égémonie se développera encore plus vite, notamment car l’Euro ne vaudra plus rien aux yeux du monde éconimique (ne perdons pas de vue que les pays de l’Europe du Nord s’empreeseront de lui emboiter le pas pour créer un espace économique de l’Europe du Nord avec une monaie commune forte).

Si la France n’est pas d’accord avec le fonctionnement de l’Euro, elle n’a qu’à sortir. Qu’est-ce que la France fera toute seule dans le concert mondial avec sa monnaie de plus en plus faible et son manque de productivité, englué dans ses lois sociales sclérosantes? Oui, les faits et la réalité sont têtus. Oui, je sais, les Français ont choisi le coq comme emblème car, même les pieds dans le fumier, il continue à chanter la tête haute. Personnellement, dans le contexte politique et économique actuel, j’ai beaucoup de mal à garder la tête haute (je dois vous dire de vous à moi que ma femme est dans les mêmes dispositions, mais elle est plus philosophe, elle pense à son potager, ça la change des soucis de 43 ans de cadre dans la banque).

Le changement ne peut pas être brutal. Je suis d’accord. Le problème, c’est qu’en France, les grands changements ne se font que le dos au mur et dans le sang (grâce au courage de nos politiques). On peut accorder de la souplesse et des délais à des partenaires qui font réellement des efforts pour redresser la barre, mais pas à ceux qui mentent ou ceux qui prennent les décisions manifestement contraires à celles qui s’imposent. Entre changer progressivement, avec un effort constant, et renforcer des orientations qui vont à l’encontre du changement, il y a une marge énorme. Ne soyons pas démago. Distiller dans l’opinion que la réussite personnelle est suspecte, que les riches, c’est à dire tous ceux qui disposent de plus de 1,2 SMIC par mois, doivent être étrillés (sauf les politiques), que l’on peut casser sans être puni, que les retraités sont des rentiers capitalistes, que la crise est terminée et donc, qu’il n’est plus besoin de faire des efforts, que le ministre de l’Education, vous savez, celui qui modèle l’école à qui nous confions nos enfants, dépénalise la drogue …,je ne suis pas du tout certain que ce soit la bonne direction pour l’avenir de notre communauté (je veux dire les Français).

Non Charles, on ne peut pas vivre dans un immeuble collectif sans dire bonjour à ses voisins (c’est la toute première preuve de respect), sans rescepter les parties communes, sans payer ses charges et profiter quand même des installations collectives. Surtout, on ne doit pas faire croire cela à nos compatriotes (si tant est que ce mot ait encore une vrai forte signification).

Vous réagissez et entendez vos chers contrariens, c’est tout à votre honneur. Merci.

Une petite histoire, puisqu’on parle du comportement de l’Europe du Sud et pour garder l’atmosphère détendue:

C’est le Crétois (on peut dire aussi le Grec) qui dit: tous les Crétois sont des menteurs. Beaucoup sont tombés dans le panneau, sauf l’Allemagne, qui a été assez patiente mais qui commence à dire sérieusement: ça suffit. Elle a tout à gagner de sortir de l’Euro, et nous avons toit à perdre qu’elle en sorte ou que nous en sortions. S’il n’y avait pas la pression américaine, je pense que l’Allemangne serait déjà sortie de l’Euro. Alors pourquoi? Ca, c’est intéressant d’y réfléchir…

Bien cordialement,

Claude