L’économie américaine à l’arrêt au premier trimestre : l’impact du pétrole de schiste

Ce n’est pas moi qui le dis mais Aurélien Saussay de l’OFCE. Pour lui, les choses sont simples et claires, et ce n’est pas moi qui dirai le contraire !!

“Le Bureau of Economic Analysis vient de livrer son estimation de la croissance américaine au premier trimestre 2015 : à 0,2 % en rythme annualisé, ce chiffre est très en deçà du consensus des principaux instituts américains qui s’accordaient sur une prévision légèrement supérieure à 1 % – bien loin déjà des 3 % encore espérés début mars.

S’il est encore trop tôt pour connaître les raisons exactes de ce coup d’arrêt, un facteur semble devoir émerger : aux États-Unis, la « révolution » du pétrole de schiste semble au bord de l’implosion. La baisse brutale des cours du brut au deuxième semestre 2014 a provoqué un effondrement de l’activité extractive : le nombre de foreuses pétrolières en activité aux États-Unis a chuté de 56 % de novembre 2014 à avril 2015, pour revenir à son niveau d’octobre 2010 (voir graphique). La rapidité de ce ralentissement souligne la fragilité du boom du pétrole de schiste, et sa dépendance à un prix du baril élevé.”

 

G1_Post2904AS

Quand on voit l’effondrement en cours sur ce graphique, il y a effectivement de quoi être particulièrement inquiet pour la “crôôôassance” américaine des mois à venir.

Charles SANNAT

Lire tout l’article directement sur son blog ici