Le roi d’Espagne abdique et est succédé par le prince Felipe

MADRID, 2 juin – Le roi Juan Carlos d’Espagne a abdiqué lundi de son poste de chef d’État.

La décision du monarque a été annoncée à la nation par le Premier ministre Mariano Rajoy, qui a rapidement organisé une conférence de presse lundi pour faire une “déclaration institutionnelle”.

Dans une brève déclaration à la presse où les questions n’étaient pas acceptées, M. Rajoy a annoncé : “Sa majesté le roi Juan Carlos vient de m’informer de sa volonté de renoncer au trône et d’enclencher le processus de succession.”

M. Rajoy a ajouté que le roi “communiquerait personnellement sa décision au peuple espagnol lundi matin”.

Pendant la déclaration de M. Rajoy, la famille royale espagnole a publié sur Twitter une photographie du roi Juan Carlos en train de signer le document par lequel il a renoncé au trône.

“Je voudrais dire que j’ai trouvé le roi convaincu qu’il s’agit du meilleur moment pour un changement de chef d’État et pour que le transfert du pouvoir au prince des Asturies ait lieu”, a déclaré M. Rajoy.

“Je vais convoquer une réunion d’urgence du Cabinet mardi, dans l’optique de régler les provisions constitutionnelles”, a-t-il ajouté.

Le monarque de 76 ans a accédé au trône le 22 novembre 1975, deux jours après la mort du général Franco qui l’avait désigné comme son successeur.

Avec Adolfo Suarez qui est décédé récemment, le roi a enclenché un long processus de transition démocratique en Espagne et a été l’une des personnes clés du coup d’État raté du 23 février 1981, lorsqu’il a lancé un appel au peuple à la télévision pour qu’il soutienne le gouvernement démocratique.

La cote de popularité du roi a chuté ces dernières années. Il a été vivement critiqué pour ses vacances extravagantes alors que le pays tout entier était en proie à une crise économique. Il a également souffert de divers problèmes de santé, parmi lesquels une tumeur bénigne et une hanche brisée lors d’une chasse à l’éléphant au Botswana.

Il avait par la suite présenté ses excuses à la nation, mais cela n’a pas empêché sa cote de popularité de sombrer à son niveau le plus bas depuis le début de son règne.

À 46 ans, son fils Felipe Juan Pablo Alfonso de Todos los Santos de Borbon, le prince des Asturies, lui succédera pour devenir le roi Felipe VI.

Agence de Presse Xinhua