Le PIB de la Russie pourrait se contracter de 0,8 % en 2015

Sous le poids des sanctions économiques, des blocus économiques ou encore de l’effondrement du rouble, c’est l’ensemble de l’économie russe qui va se trouver plongée en récession. Cette crise aurait pu parfaitement être évitée et nous en sommes la cause pour le plus grand malheur du peuple russe pour le moment, mais Poutine ripostera et avec une croissance européenne faible l’Europe n’a pas besoin d’ennemis supplémentaires… Ses amis suffisent amplement à faire ses propres malheurs.

Charles SANNAT

MOSCOU, 2 décembre (Xinhua) – L’économie russe pourrait subir une contraction de 0,8 % en 2015 si les cours du pétrole se maintiennent autour de 80 dollars, a prévenu un responsable russe mardi.

“La prévision de croissance du PIB pour 2014 a été révisée à 0,6 %, contre 0,5 % estimé précédemment, et on table actuellement pour 2015 sur une baisse de 0,8 % du PIB”, a annoncé le vice-ministre de l’Économie Alexeï Vedev devant la presse.

Cette estimation tient compte d’une poursuite des sanctions occidentales et de la nervosité des investisseurs, a-t-il précisé.

La Russie pourrait entrer en récession au premier trimestre 2015 avant de connaître un rebond de croissance au cours du deuxième semestre, a pronostiqué M. Vedev.

Par ailleurs, la prévision pour le taux d’inflation annuel pour 2014 a été revue à la hausse, passant de 7,5 % à 9 %.

M. Vedev a indiqué que son ministère s’attendait à ce que les sanctions occidentales contre la Russie soient maintenues durant toute l’année 2015.