Le bilan annuel 2014 d’Air France-KLM plombé par la grève des pilotes

À force de faire grève, les pilotes d’Air France, qui bénéficient d’avantages qui ne se pratiquent plus dans les autres compagnies aériennes, finiront par avoir la peau de leur employeur qui, lorsqu’il aura fait faillite, n’embauchera plus aucun pilote…

Je suis pour les avantages “à qui ?” mais de deux choses l’une : soit nous protégeons nos emplois avec du protectionnisme et tout le tremblement allant avec les frontières et toussa, soit nous acceptons les règles de la mondialisation et donc il faut être compétitif y compris les pilotes ! C’est juste une question d’honnêteté intellectuelle, on ne peut pas avoir des avantages acquis dans un monde globalisé au moins disant social.

Charles SANNAT

PARIS, 19 février (Xinhua) – Air France-KLM a publié jeudi ses résultats pour l’année 2014, faisant état d’une perte nette de 198 millions d’euros, et d’une perte d’exploitation de 129 millions d’euros.

En cause, la grève historique des pilotes en septembre dernier. En effet, sans ce mouvement de contestation qui a fortement perturbé l’activité du groupe, la compagnie française Air France aurait atteint un bénéfice de 123 millions d’euros, alors qu’elle accuse aujourd’hui une perte de 314 millions d’euros. Concernant la compagnie néerlandaise KLM, son résultat d’exploitation a reculé d’environ 30 % pour atteindre 175 millions d’euros.

Avec un chiffre d’affaires stable à 24,9 milliards d’euros (+0,3 %), Air France-KLM n’a pas réussi à réduire sa dette en 2014, qui se maintient à 5,4 milliards d’euros.

Pour les prévisions 2015, le groupe attend un résultat d’exploitation positif, obtenu notamment par des suppressions de postes, et une dette ramenée à 5 milliards d’euros. Le 13 février dernier, le groupe a annoncé la suppression de 800 emplois chez les personnels au sol et navigants.

Le long-courrier est le marché sur lequel Air France-KLM perd en compétitivité. Le nombre d’avions long-courrier passera notamment de 107 actuellement à 104 en 2016.

Air France-KLM compte sur le développement de son marché en Asie pour redresser la barre. En effet, le PDG du groupe, Alexandre de Juniac, a déclaré : “L’Asie est capitale pour Air France-KLM. C’est là-bas que l’essentiel de la croissance mondiale de l’aérien (5 % par an) se joue.”

1 commentaire sur “Le bilan annuel 2014 d’Air France-KLM plombé par la grève des pilotes”

Les commentaires sont fermés.