“La zone euro est intenable” selon Bosomworth

PIMCO ce n’est pas n’importe quoi ! C’est la plus grande société de fonds obligataires au monde… oui, au monde, et lorsqu’un grand mamamouchi de PIMCO dit que la zone euro a du soucis à se faire, il vaut mieux l’écouter. Ce qu’il dit est d’ailleurs parfaitement logique. En effet, soit nous allons vers plus d’Europe (ce que je ne souhaite pas à titre personnel) et en ayant plus d’Europe, une fiscalité unique, des droits sociaux uniques par exemple sans oublier un impôt européen, alors nous pouvons rendre théoriquement viable l’euro si on faisait en plus par exemple cette union de transfert.
Soit… si ce n’est pas le grand “sot” fédéral ce sera alors moins d’Europe. C’est évidemment mon point de vue depuis le début de la crise et d’ailleurs ce que disent les taux d’intérêt négatifs en Europe n’est rien d’autre que cela. Le risque d’explosion de l’euro est bien réel, et loin, très loin d’être derrière nous.
Charles SANNAT
Andrew Bosomworth, vice-président de la société d’investissement américaine PIMCO, estime soit la zone euro se transformera en “États-Unis d’Europe” avec une intégration bien plus forte entre les pays, soit elle disparaîtra de l’arène mondiale.

La zone euro ne pourra pas continuer d’exister sous sa forme actuelle, déclare le vice-président de la société d’investissement américaine PIMCO, Andrew Bosomworth, dans le Telegraph.

Le symbole euro

La zone euro est “intenable” et ne survivra que si elle se transforme en “États-Unis d’Europe”.

“Les leçons de l’histoire montrent que le statu quo actuel en Europe ne représente pas une structure viable. Il n’y a pas de précédent historique : une telle structure à la politique monétaire centralisée mais à la politique fiscale décentralisée ne peut perdurer sur plusieurs décennies”, pense-t-il.

Les résultats des dernières élections en Europe montrent que le bloc monétaire perd le soutien des Européens, affirme Bosomworth.

“L’absence de soutien de la monnaie unique pendant une longue période entraîne la montée de partis qui se sont transformés de marginaux en véritables forces politiques. Le gouvernement grec en est l’exemple”, déclare-t-il.

Selon Bosomworth, c’est une situation critique pour l’Europe. Il estime qu’on ne peut pas simplement fermer les yeux sur les préoccupations de la population par rapport à ce qui se produit dans la zone euro et affirme que l’union monétaire est “incompatible avec la souveraineté”.

“Il faut parvenir à un certain accord politique sur la séparation des pouvoirs fiscaux dans le cadre du bloc monétaire. Nous sommes très loin de l’apparition d’un concept clair à ce sujet et il faut s’assurer un soutien politique approprié pour cela”, note-t-il.

L’analyste estime possible l’apparition à terme d'”États-Unis d’Europe”, mais souligne que l’Europe pourrait vivre plusieurs décennies sous une forme hybride de fédération politique et fiscale.

“Alors qu’il pourrait bien ne pas y avoir de gouvernement unique, un seul passeport et une armée, nous pourrions bien être en voie de nous en approcher — mais pas encore”, conclut-il.

Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/analyse/20150331/1015411597.html#ixzz3VykMMvtP

1 commentaire sur ““La zone euro est intenable” selon Bosomworth”

Les commentaires sont fermés.