La Russie commence à mobiliser le reste de ses réserves en devises pour sauver le rouble

La remontée de la Bourse de Moscou a été spectaculaire, même si cela risque d’être de courte durée puisqu’en deux jours seulement elle s’est adjugée presque plus de 20 % !! C’est évidemment énorme.

Sur le front de la baisse du rouble, les choses sont plus calmes également puisqu’il ne faut plus que 61 roubles pour 1 dollar aujourd’hui contre, au plus fort de la panique, presque 90 roubles il y a deux jours. (Cours du rouble en direct ici.)

Les Russes, bien entendu, ne vendront pas un gramme de leurs réserves d’or. En revanche, ils mobilisent leurs réserves en devises qui sont de l’ordre de 450 milliards de dollars, mais à mon sens ils n’en utiliseront que peu pour défendre le rouble et de toutes les façons, c’est assez illusoire que d’utiliser les réserves de changes sur le marché des changes. Cela ne fonctionne jamais car les réserves des banques centrales s’épuisent trop vite.

Le mieux serait presque que la Banque centrale russe joue comme les marchés contre sa propre devise pour amplifier la baisse et, en se rachetant rapidement, provoquer un mouvement massif de rachat de “short”, ce qui ruinerait au passage les vilains spéculateurs de Wall Street… En tout cas, Vladimir, si tu m’écoutes, tu peux jouer un tour de con à ceux qui s’en prennent à la monnaie russe.

Charles SANNAT

MOSCOU, 17 décembre (Xinhua) – Le ministère russe des Finances a commencé à vendre le reste des réserves en devises sur le marché, a fait savoir mercredi le service de presse du ministère.

Le montant qui peut être vendu sur le marché est de près de 7 milliards de dollars, ce qui “inclut des fonds sur le compte unique du budget fédéral du Trésor fédéral russe”, selon le ministère.

L’initiative fait partie des nouvelles mesures prises par le gouvernement mardi pour stabiliser le marché domestique des devises étrangères et soutenir le rouble.

À l’issue d’une réunion du gouvernement sur la situation financière et économique, le ministre de l’Àconomie Alexeï Oulioukaïev avait indiqué mardi que le gouvernement travaillait à des mesures pour stabiliser le marché des devises.

Plus tôt dans la journée, Vladimir Tchistioukhine, le vice-président de la Banque centrale russe, a expliqué que la banque n’avait pas de preuve de manipulation délibérée du marché financier.

“Nous avons les outils pour nous en prendre aux intervenants […] Mais il doit y avoir des signes confirmés de manipulation (pour les utiliser)”, a dit M. Tchistioukhine, cité par l’agence de presse Interfax.

Il a également assuré que la suspension des échanges de devises ne serait jamais une option, même dans ces circonstances difficiles.

M. Oulioukaïev avait appelé mardi la banque à prendre des mesures visant à augmenter l’offre de liquidités en devises étrangères sur le marché domestique afin d’assurer “un meilleur équilibre entre la demande et l’offre sur le marché domestique des devises étrangères”.

Le rouble a perdu près de 50 % de sa valeur face au dollar et à l’euro depuis le mois de mars, malgré plusieurs interventions de la Banque centrale.