La Russie abandonne le contrôle du rouble et insiste sur des interventions en cas d’urgence

Il ne faut pas croire ou s’imaginer que la Russie ici rende les armes, en réalité cela cache une stratégie bien plus dangereuse pour les marchés et les vilains spéculateurs. Actuellement, la Banque centrale russe défend le rouble et donc sert de contrepartie prévisible aux marchés. Si la banque centrale cesse de défendre le rouble mais intervient à certains moments clefs par surprise, elle aura les moyens d’infliger de lourdes pertes aux vilains attaquants et saura calmer les ardeurs… On va bien s’amuser.

Charles SANNAT

MOSCOU, 10 novembre (Xinhua) – La banque centrale russe a abandonné lundi son contrôle quotidien de la valeur du rouble par rapport aux devises étrangères, tout en maintenant les interventions nécessaires en cas de menaces pour la stabilité financière internationale.

Dès lundi, la banque “a aboli le mécanisme de politique de taux de change existant, abandonnant l’intervalle de fluctuations pour la valeur du panier dollar-euro et les interventions régulières aux frontières et à l’extérieur de cet intervalle”, a déclaré la banque dans un communiqué.

La décision n’implique cependant pas que la banque abandonne entièrement les interventions en devises étrangères. Au lieu de cela, elle a fait savoir que ce type d’intervention est possible en cas d’émergence de menaces pour la stabilité financière, selon le communiqué.

La chef de la banque centrale, Elvira Nabiullina, a déclaré que le régulateur limitera temporairement la vente de roubles aux banques commerciales pour abaisser les pressions sur la devise nationale.

Le dollar américain et l’euro ont plongé face au rouble à la bourse de Moscou après la décision du régulateur.

Le rouble a perdu plus d’un quart de sa valeur depuis le début de l’année 2014 en raison de la faiblesse de l’économie russe, qui est liée elle-même à la baisse des prix du pétrole et aux sanctions économiques imposées par les États-Unis et leurs alliés.

La banque a également revu à la baisse ses perspectives économiques pour 2015-2017, expliquant que l’économie russe entrera en stagnation en 2015-2016, avec une croissance d’1,6 % en 2017.

Toujours selon la banque, l’économie russe perdra 99 milliards de dollars en 2015, 60 milliards en 2016 et 38 milliards en 2017.

1 commentaire sur “La Russie abandonne le contrôle du rouble et insiste sur des interventions en cas d’urgence”

Les commentaires sont fermés.