La dégradation s’accentue dans le BTP

Quand le bâtiment va tout va, et inversement. Selon l’agence Reuters, “le rythme de baisse de la demande de logements neufs s’est accentué en octobre en France et les perspectives de mises en chantier de logements neufs restent dégradées pour les trois prochains mois, annonce lundi l’Insee”… Ce n’est pas bon.

Mais en fait, c’est encore pire que pas bon : “Le solde d’opinions des professionnels interrogés par l’Insee dans le cadre de son enquête trimestrielle de conjoncture dans la promotion immobilière chute à son plus bas niveau (-54), s’agissant de la demande de logements, depuis le début de la série en’91…”

Enfin heureusement que les taux d’intérêt sont très bas, parce s’ils remontent, ce sera un véritable carnage sur le marché immobilier et l’explosion de la bulle sera une explosion d’anthologie compte tenu du niveau stratosphérique des prix atteint même si ces derniers refluent, depuis quelques temps, en bon ordre pour le moment… mais pour combien de temps.

Charles SANNAT

Source ici