La Chine produira des robots industriels en masse

Alors que nos amis Allemands résolument tournés vers l’export en particulier de machines-outils et de robots pensent être à l’abri des affres de la mondialisation, voici une information très importante sur l’avenir du commerce germanique qui va finir par se prendre les pieds dans le tapis de sa “supériorité” technologique dans la mesure où les Chinois ne vont pas éternellement acheter “allemand”. Cela fait des années qu’ils travaillent au développement de leur propre industrie. Les excédents extérieurs allemands en ont au mieux pour encore 5 ans, et c’est un grand maximum.

À noter également que la “robolution” en cours va profondément changer la physionomie du monde et “l’utilité” des bras, c’est-à-dire de la main-d’œuvre, comprendre des gens. La Chine, immense pays d’un milliard et demi d’individus, pourra-t-il socialement supporter l’arrivée massive des robots… puisque même en Chine désormais la main-d’œuvre est devenue trop cher ?

Comment allons-nous, là-bas comme ici, réussir à partager les richesses alors que tout le partage de la valeur ajoutée s’effectue depuis la nuit des temps à travers un seul moyen… le travail ?

Charles SANNAT

SHENYANG, 2 septembre (Agence Xinhua) – La première chaîne de production chinoise de robots industriels devrait être inaugurée ce mois-ci dans la ville de Shenyang (nord-est).

L’entreprise SIASUN Robot and Automation Co. Ltd., dotée d’une capacité de production annuelle de 5 000 unités, sera la première à fabriquer des robots industriels en Chine. Ces robots seront utilisés dans divers domaines, notamment ceux du soudage, de l’assemblage, de l’empilage et du polissage, a précisé Qu Daokui, PDG de l’entreprise.

Selon lui, la chaîne de production fait actuellement l’objet de tests, et la date exacte de son inauguration n’a pas encore été annoncée. Les domaines d’application des robots se sont élargis des industries haut de gamme, telles que la fabrication d’automobiles et d’appareils électroniques, aux industries traditionnelles, dont la transformation du métal, les équipements de salle de bain, les aliments et les boissons, a expliqué M. Qu, qui est également directeur général de la China Robot Industry Alliance.

Avec 37 000 robots industriels vendus dans le pays, la Chine est devenue le plus grand marché mondial de robots en 2013, représentant 20 % des parts de marché mondiales.

L’augmentation du coût de la main-d’œuvre et le vieillissement de la population ont incité la Chine à utiliser des robots industriels, ce qui stimule en parallèle la transition intelligente de l’industrie manufacturière, selon Ding Han, académicien de l’Académie des sciences de Chine.