La Chine identifie les priorités pour construire “la Ceinture et la Route”

C’est toute la différence entre les élites chinoises, que l’on peut ne pas aimer mais qui affichent une volonté sans faille de vision à long terme pour le développement de leur pays, avec les élites françaises en particulier, qui sont d’une nullité totalement crasse et disons-le intellectuellement indigentes.

Notre problème ? Nos dirigeants !

Charles SANNAT

BEIJING, 1er février (Xinhua) – Des dirigeants chinois ont identifié dimanche les priorités concernant les initiatives de “la Ceinture et la Route” (la Ceinture économique de la Route de la soie et la Route maritime de la soie du 21e siècle), en mettant l’accent sur la construction d’infrastructures liées aux transports, les démarches simplifiées pour les investissements et le commerce, la coopération financière, ainsi que les échanges culturels.

Ces deux projets représentent des décisions politiques importantes prises par le Parti communiste chinois et le Conseil des Affaires d’État. Ils auront un impact significatif sur l’ouverture vers le monde extérieur et la promotion de la paix régionale et mondiale, a indiqué le vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli, lors d’une conférence ayant pour thème ces deux projets.

La Ceinture économique de la Route de la soie sera construite le long de l’ancienne Route de la soie, qui relie le nord-ouest de la Chine à l’Europe, en passant par l’Asie centrale et le Moyen-Orient, tandis que la Route maritime de la soie du 21e siècle s’étendra du sud du pays vers l’Asie du Sud-Est.

La Chine sera main dans la main avec les pays situés le long de “la Ceinture et la Route” afin d’établir une communauté d’intérêts communs, des responsabilités communes et un avenir partagé, en développant la confiance politique mutuelle et l’intégration économique et culturelle, a fait remarquer M. Zhang, à l’occasion de la réunion à laquelle ont assisté d’autres dirigeants du pays.

Dans le cadre de ces initiatives, plus d’autoroutes, de chemins de fer et de routes aériennes seront créés, et les régions chinoises intégreront davantage de ressources, de politiques et de marchés, afin d’être connectées avec le monde extérieur.

La construction de “la Ceinture et la Route” a été proposée par le président chinois Xi Jinping lors de ses déplacements à l’étranger en 2013.

1 commentaire sur “La Chine identifie les priorités pour construire “la Ceinture et la Route””

Les commentaires sont fermés.