La Chine est préoccupée par le Japon “irrationnel”

BEIJING, 31 mars – La Chine a réfuté lundi les propos d’un responsable japonais à l’encontre de certaines déclarations du président chinois lors de sa tournée en Europe.

“Nous sommes extrêmement mécontents et opposés à l’attitude irrationnelle de la partie japonaise”, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei en commentant les propos de Yoshihide Suga, secrétaire général du Cabinet japonais.

Suga a qualifié d'”improductifs” les commentaires de Xi Jinping au sujet de l’histoire japonaise et du Massacre de Nanjing (Nankin) devant un think-tank à Berlin.

Le président chinois Xi Jinping a déclaré en Allemagne que plus de 35 millions de Chinois avaient été tués ou blessés lors de la guerre d’agression du Japon, qui avait laissé des “souvenirs “amèrement douloureux” au peuple chinois.

“L’atrocité de l’invasion japonaise, dont le Massacre de Nanjing (Nankin), est un fait irréfutable. Le président chinois a mentionné cette période de l’histoire dans son discours pour souligner l’importance du maintien de la justice et de la paix, pour prévenir la répétition des tragédies historiques et pour travailler à un meilleur futur”, a indiqué Hong Lei lors d’une conférence de presse régulière.

Le Japon a envahi la Chine en 1937 et à partir du 13 décembre de cette même année, ses troupes ont entamé à Nanjing, alors capitale chinoise, un massacre qui dura 40 jours et entraîna la mort de plus de 300 000 Chinois.

Hong Lei a averti que le déni et l’embellissement de l’histoire étaient devenus fréquents au Japon. Tous les peuples épris de paix doivent s’en préoccuper et rester hautement vigilants à cet égard, a-t-il souligné.

Il a appelé le Japon à regagner la confiance de ses voisins et de la communauté internationale en adoptant une attitude correcte vis à vis de son histoire ainsi qu’une bonne compréhension de celle-ci.

Agence de Presse Xinhua