L’inflation réelle en Ukraine atteint 272 %

Il faut toujours avoir présent à l’esprit que lorsque l’économie d’un pays s’effondre, il ne reste que les actifs tangibles. Lorsqu’il s’agit d’une guerre, la “pierre” peut s’effondrer y compris au sens propre du terme, il ne reste souvent plus que l’or qui vous permet de prendre la poudre d’escampette en emportant avec vous un minimum de valeur dans un minimum de poids… et c’est tout l’avantage.
Donnez-moi une valise de 10 kilos de linge et de 10 kilos d’or, et je peux recommencer une vie n’importe où dans le monde même si c’est difficile !! N’oubliez jamais ce grand principe de portabilité du métal jaune en cas de catastrophe… Les Syriens, les Ukrainiens, beaucoup d’Égyptiens, les Libanais et de façon générale toutes les diasporas en savent quelque chose !
Charles SANNAT
Hryvnias - la monnaie nationale de l'Ukraine© Sputnik. Sergei Kirkach

Bien que les indicateurs officiels situent l’inflation à 28,5 % en Ukraine, son niveau réel est de 272 %, écrit Matt O’Brien dans son blog sur le site du Washington Post, citant le professeur Steve Hanke de l’Université Johns Hopkins.

En se basant sur l’évolution du taux de change de la monnaie nationale, Steve Hanke arrive à un taux d’inflation annuel de 272 % qui continue de prendre de la vitesse, le pays étant selon lui déjà en phase d’hyperinflation.

Suite aux guerres et aux révolutions, les gouvernements ont coutume d’imprimer de la monnaie, analyse l’auteur, car l’économie du pays est en ruine. L’Ukraine a traversé une révolution et est actuellement en guerre, de sorte que l’inflation de 272 % est loin d’être un maximum.

Economie ukrainienne avant et après Maïdan

“L’économie ukrainienne est en récession depuis 1991, lors de la chute de l’URSS. Ou depuis 1992, ou 1993. Le communisme n’a jamais vraiment pris fin. L’Ukraine a uniquement remplacé les chefs de parti par des oligarques. Le pays a certes privatisé ses sociétés et introduit des marchés, mais l’Ukraine ne s’est jamais débarrassée de la corruption et de l’inefficacité de l’ère soviétique”, écrit l’auteur.

La hryvnia a perdu 50 % de sa valeur depuis le début de l’année, conduisant la banque centrale à interdire la quasi-totalité des échanges de devises fin février. Sur fond de flambée des prix, certains Ukrainiens font déjà des réserves.

Est de l'Ukraine

La chute de la monnaie, outre une inflation spectaculaire pour la population, renchérit le remboursement de la dette extérieure au moment où Kiev se débat contre la faillite.

Pour améliorer la situation économique et renflouer le budget du pays, largement déficitaire, les autorités ukrainiennes comptent sur le crédit de 17,5 milliards de dollars du FMI. Les discussions sont actuellement menées, et l’aide financière pourrait arriver dès le mois d’avril.

Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/economie/20150302/1014963939.html#ixzz3TFlNTbOS