Cuba à la recherche d’investissements chinois pour sa zone spéciale de développement

LA HAVANE, 3 novembre – Cuba souhaite attirer les entreprises chinoises à investir dans la première zone spéciale de développement de Cuba au Port Mariel, a déclaré dimanche le ministre cubain du Commerce extérieur et de l’Investissement, Rodrigo Malmierca.

Le ministre a tenu ces propos à l’occasion de la journée d’ouverture de la 31e Foire internationale du Commerce de la Havane lors de son passage dans le pavillon chinois, où étaient réunies 65 entreprises chinoises.

“Les entreprises chinoises qui produisent aujourd’hui en Chine et importent leurs marchandises ici pourraient produire à Cuba, dans cette zone spéciale (…) en bénéficiant d’avantages”, a déclaré M. Malmierca.

Après le lancement des opérations dans la zone, les entreprises pourraient non seulement tirer profit du marché cubain, mais également des marchés des Caraïbes, d’Amérique centrale et du Mexique, a-t-il ajouté.

La zone spéciale de développement, couvrant un espace de 465 km2, est située dans la baie Mariel, à 45 km à l’ouest de La Havane. Grâce à ses installations portuaires en eau profonde, le port Mariel devrait devenir le plus grand port maritime de conteneurs des Caraïbes d’ici 2015.

Le projet de 900 millions de dollars américains a été lancé en 2010, sous forme de coentreprise entre Cuba et le Brésil. Les premiers 700 mètres de dock devraient être prêts en décembre et officiellement inaugurés en janvier 2014 par le président cubain Raul Castro et son homologue brésilienne Dilma Roussef.