« Au revoir et à bientôt ! »

Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Voilà, après 7 mois sans interruption de bons et loyaux services à l’égard de notre petite communauté de contrariens, l’heure des vacances arrive et, je dois vous le dire, avec un plaisir non dissimulé ! J’ai prévu de louer un camping-car avec la petite famille et de partir faire de l’orpaillage dans les rivières pyrénéennes… On ne sait jamais, avec la pénurie d’or qui nous guette à la rentrée, je serai peut-être plus riche de quelques pépites à la fin des vacances…

Vous avez été près de 65 000 lecteurs durant ce mois de juillet sur le site du contrarien.com et je tenais sincèrement à vous remercier pour votre soutien précieux, pour vos courriers enrichissants, pour le partage d’information dont je tente par la suite de faire bénéficier l’ensemble de notre petite communauté contrarienne.

Nous avons décidé, à la création du Contrarien Matin, de stopper la publication pour cause de congés (de votre serviteur) lors des deux périodes où la France s’arrête et où l’actualité se ralentit. Il s’agit du mois d’août et de la semaine entre Noël et le jour de l’an, ce qui correspond à mes cinq semaines de congés payés conformément à la convention collective du secteur négociée entre les gentils syndicats et le méchant patronat !!

Je vous rappelle qu’en tant que pessimiste, même moi j’ai besoin de décompresser au moins deux fois par an. Je vais faire des pâtés de sable, des gâteaux, essuyer quelques couches, faire les courses, m’occuper des enfants, bref, je vais être obligé de retourner dans la vie normale des gens normaux. Ma femme va même me mettre derrière les fourneaux… Le reste de l’année j’ai un super alibi. Chuuut… Papa travaille. Non, non je ne peux pas, je n’ai pas terminé l’édition de demain… Je sens que je vais souffrir. Vivre un mois sans Internet connecté directement dans mon cerveau va nécessiter une période d’adaptation… Bref !

L’été semble se dérouler assez tranquillement. “Pourvou qué sa doure” comme disait une maman célèbre. Néanmoins, la rentrée devrait s’avérer beaucoup plus délicate. Voici mes prévisions économico-ironico-humoristiques pour le mois de septembre.

Une rentrée délicate

En ce qui concerne notre pays, il faudra régler le problème du financement des retraites. Rassurez-vous, cela se fera comme à chaque fois par un rabotage des revenus des plus « riches » parce que c’est juste, et une augmentation importante des zimpôts parce que c’est également juste. Cela impactera la croissance et les rentrées fiscales qu’il faudra combler par plus d’impôts.

Nous aurons droit aux grands titres de la grande presse sur « les prix de l’immobilier », sans oublier l’augmentation des fournitures scolaires. Heureusement, notre maman l’État nous versera, enfin leur versera une allocation de prime de rentrée, ce qui fera augmenter les ventes d’aïe-Pad et d’aïe-Phone, car il ne faut pas imaginer que tous ces adultes suréquipés en nouvelles technologies trouvent que la rentrée de leurs gosses coûtent cher mais vous n’entendez jamais personne se plaindre du prix exorbitants des aïe-trucs !

Un train ayant déraillé en France, en Espagne, et en Suisse, et l’Italie ayant perdu 38 pèlerins dans une chute de car, on peut vraisemblablement imaginer que la série noire touche désormais l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas ou encore le Royaume-Uni de sa « gracieuse » majesté. Cela devrait occuper les envoyés spéciaux de BFM pendant le mois d’août.

En ce qui concerne les USA, Obama va se tâter sur le remplaçant de Ben Bernanke, le mamamouchi de la FED, dealer en chef de tous les faux-monnayeurs de la planète. Ben Bernanke me fait penser au commandant du Costa Concordia qui s’est vite trouvé une chaloupe alors que ses passagers étaient en train de se noyer dans les cales (ne voyagez jamais en soute dans les bateaux, pour vous en convaincre, regardez Titanic !). Bref, lui s’en va sur un bilan assez mitigé et son successeur risque de devoir gérer une situation assez catastrophique.
On va continuer à tenter de vous bercer à la reprise US et au retour de la crôassance américaine. Les marchés vont continuer à monter dans la mesure où les traders seront en vacances et que les robots ont été programmés en pilotage automatique pour la hausse.
Pour le reste, le Président du monde, à savoir Obama, continuera à laisser ouvert un grand symbole démocratique (la prison de Guantanamo), autorisera le survol de tous les USA par des drones équipés de missiles (on ne sait jamais), la NSA continuera à surveiller tout le monde, et on signera le Traité transatlantique afin de donner les clefs de l’Europe à nos zamis les Zaméricains. Bref, aucun grand changement à attendre.

En ce qui concerne l’Europe, prière de tous aller à la plage. Évitez l’avion. On a eu les crashs de trains, de bus, il nous manque un avion pour compléter le tableau des catastrophes estivales. Sinon, Mario Draghi est à la barre, les traders sont en vacances avec les robots ayant le même réglage que les robots américains. Hollande veille au grain. Valls n’est pas loin, l’été étant chaud (dans tous les sens du terme), il faut qu’ils puissent tous revenir rapidement. Bref, il ne se passera rien. Enfin normalement. Disons qu’il est prévu qu’il ne se passe rien. Il faut dire que le but du jeu c’est de tenir jusqu’à la réélection de la Présidente de l’Europe, la Frau Angela Merkel.

Sa seigneurie Merkel sera consacrée Impératrice Sissi le 22 septembre prochain en la cathédrale de Berlin. À partir du 23, vous pourrez sans doute commencer à trembler et frémir. En effet, toutes les grandes élections seront passées. Aux USA, Obama. En France Hollande, en Allemagne Angela, en Angleterre Cameron et en Russie Poutine, sans oublier le nouveau président chinois.
Tous les joueurs sont donc en place pour tout plein de nouveaux psychodrames économico-géopolitiques qui devraient nous tenir en haleine dès le mois d’octobre 2013. Nous allons bien rire, et notre capitaine de pédalo devrait connaître le gros temps et pourra nous montrer son « ampleur » face à ces nouvelles crises qui vont arriver puisque je vous le rappelle, la courbe du chômage va s’inverser et la crise est finie…

Je vous laisse à votre bronzette !

Je vous souhaite à tous d’excellentes vacances. Ce sera peut-être les dernières. Alors profitons-en ! En restant raisonnables évidemment. Je vais pouvoir manger des huîtres tous les jours. Il y a également un petit banc de poissons au marché qui me vend 5 soles pour 10 €… Miam ! En plus les enfants adorent. Il va y avoir aussi la fête du port avec ses guinguettes et ses moules-frites, sans oublier les fêtes de la mer et mon petit tour en camping-car à la recherche de quelques pépites. Il faut bien joindre l’utile à l’agréable, et puis en faisant bosser femme et enfants 10 heures par jour dans les rivières, j’ai de la main-d’œuvre gratuite en abondance. (Hélas, mon petit personnel n’est ni très obéissant ni très servile, et qu’est-ce qu’ils mangent ! Du coup, j’envisage de délocaliser ma famille en Chine…) Tout cela pour vous dire que je vais avoir des vacances très chargées.

Si tout se passe bien cet été, vous n’aurez pas de mes nouvelles. Si une catastrophe économique se produit, genre explosion de l’euro et pénurie de tout… je vous promets une édition spéciale.

Je vous dis donc au revoir mes chères contrariennes et chers contrariens. Je vous retrouve frais et dispo dès le 1er septembre 2013. Nous suivrons ensemble la dernière ligne droite des élections allemandes, et je peux vous assurer que nous n’allons pas nous ennuyer !

Alors à très bientôt, et encore merci à chacune et chacun d’entre vous pour votre fidélité qui nous permet de poursuivre cette aventure, bonnes vacances à ceux qui partent, et bon courage à ceux qui rentrent car la rentrée s’annonce torride…

Charles SANNAT

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

http://www.boursorama.com/actualites/le-salaire-de-la-moitie-des-fonctionnaires-revalorise-en-2014-afb06ae7f4cfa8dfa250b5735e8789b8