Assad : la France doit cesser de soutenir les terroristes

Assad était interrogé sur France 2. Que retenir de tout cela ? Notre président était prêt à aller faire la guerre tout seul pour plaire à ses grands “zamis” les “Zaméricains” qui le lâchèrent en rase campagne suite à une histoire de missiles US lancés sur Damas et dézingués par la technologie russe déployée sur les navires de guerre qui s’étaient interposés. Bref, Obama fit marche arrière face à la détermination de Poutine.
Du coup, nous avons armé et armé les gentils “zislamistes” – qu’il ne faut pas confondre avec les méchants “zislamistes”, bon personne ne sait définir le bon ou le méchant mais ce n’est pas grave, on arme quand même. À force d’armer, eh bien nous avons plus que contribué à rendre plus fort l’État islamique que l’on doit officiellement appeler Daesh… Pourquoi ? Aucune idée…
En clair, nous avons armé les méchants vilains pour faire tomber un méchant dictateur que l’on a trouvé très gentil pendant des décennies (lui et son père) et que l’on recommence à trouver gentil…
Mais quand on expliquait que l’on armait les méchants, on se faisait traiter… de “complotiste”. Fin du débat. Charmante démocratie.
Charles SANNAT
Bashar el-Assad (archives)© AP Photo/ Remy de la Mauviniere
“C’est vous qui avez aidé les terroristes (…). Comment peut-on avoir un dialogue avec un pays qui soutient les terroristes ? (…) Que le gouvernement français cesse son appui aux terroristes dans mon pays”, s’est indigné le leader syrien.

Interviewé dans le 20 heures de la chaîne France 2, diffusé lundi soir, le président syrien Bachar el-Assad a démenti utiliser des armes chimiques et a accusé la France de soutenir les terroristes.

“Dès les premières semaines du conflit, des terroristes se sont infiltrés en Syrie avec l’appui d’États occidentaux et régionaux”, a-t-il affirmé alors que le présentateur lui demandait qu’elle était sa responsabilité dans la guerre qui ravage son pays.

“C’est vous qui avez aidé les terroristes (…). Comment peut-on avoir un dialogue avec un pays qui soutient les terroristes? (…) Que le gouvernement français cesse son appui aux terroristes dans mon pays”, s’est indigné le leader syrien.

Interrogé sur l’usage d’armes non conventionnelles car non ciblées, notamment des barils explosifs largués par les airs, le président syrien nie fermement. “Nous n’avons jamais entendu parler, au sein de notre armée, d’armes aveugles”, affirme Bachar el-Assad. “Nous avons des bombes conventionnelles et des armements classiques.”

Le président syrien a en outre démenti l’usage par l’armée de gaz de chlore en mars contre des secteurs rebelles de la province d’Idlib (nord-ouest), après des accusations de l’organisation des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW).

Au cours de l’interview, Bachar el-Assad a en outre indiqué avoir rencontré des membres des services secrets français en Syrie en dépit de la rupture des relations diplomatiques bilatérales.

Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/international/20150421/1015751129.html#ixzz3Xxsk4FZE