eurolines bus

« Le « prôgrès » socialiste ? Le voyage en autocar… »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Vous savez, des fois, mes chers amis, j’ai des états d’âme (enfin façon de parler),disons que j’ai le stress de l’inspiration, et lorsque Moscovenivedivessie nous a quittés pour s’envoler vers les hautes sphères mamamouchesques européennes, je me suis senti seul. Il était une source d’inspiration à lui tout seul.

Heureusement, Macron est là ! Je suis sauvé. Nous avons eu droit aux sans-dents (il n’y était pour rien mais n’en pense pas moins), aux illettrés de GAD (surtout les femmes qui ne savent ni lire, ni écrire… et encore moins conduire et je n’insisterai pas sur ce dernier point tant mon épouse risque de me tomber dessus abraracourcix).

Et aujourd’hui, Macron nous explique le sens du « prôgrès » en socialie. Le voyage en car ! Hahahahahaha, le changement c’est maintenant mes chers amis, avec les bras cassés qui se succèdent depuis deux ans dans les ministères, nous avons de quoi rigoler encore plus fort chaque jour qui passe.

Oui, les pauvres vont voyager en autocar, c’est bien l’autocar pour les pauvres, nous explique-t-il alors qu’il va s’engouffrer dans sa berline avec chauffeur (enfin, il a dû changer de chauffeur vu que son chauffeur d’avant a perdu son permis vu qu’il roulait trop vite pour aller chercher son mamamouchi attitré à la sortie d’une réunion, enfin bref, c’est une autre histoire), berline et chauffeur payés par les pauvres… con-tribuables que nous sommes pour avoir le droit d’entendre de plus en plus d’âneries.

Macron a tout un programme pour nous, un programme de prôôgrès social (je vous rappelle que le socialisme c’est juste et c’est le prôgrès et vous ne pouvez pas contester cette affirmation stupide, même si les faits démontrent le contraire, sinon vous êtes un facho, un membre de la droite rance, vous stigmatisez, vous amalgamez, vous souffrez d’une phobie quelconque et si tout cela ne suffit pas, vous serez crucifié en place publique parce que vous nous rappellerez « les heures les plus sombres de notre histoire »).

Progrès numéro un, le chômage va beaucoup baisser. Non, rassurez-vous, il n’y a pas de boulot en plus, il y en a de moins en moins, non, Macron va radier les chômeurs massivement. Idéalement, 25 % des effectifs. Comme à la guerre. 25 % de pertes, mais là c’est mieux, le chômeur ne meurt pas dans une tranchée. C’est bien ce que je vous dis, c’est le prôôôgrès socialiste à l’œuvre. Merci Macron.

Les voyages en car 8 fois moins cher qu’en business class…

Prôôôgrès numéro deux, les voyages en car seront 7 à 8 fois moins cher… Eh, Dugenoux, va juste sur le site d’Eurolines avant de dire des crétineries à la télé. Oui, je dis ça en tant que pauvre vu que je voulais emmener mes enfants à Londres et que aller à Londres pour nous, les pauvres, eh bien c’est un sacré budget. Alors quand j’ai vu le prix du billet de train par le tunnel qu’ils ont d’ailleurs construit aux frais de mon grand-père actionnaire de la première heure tout fier d’investir dans un truc solide servant de pont entre les peuples dans le cadre de cette belle idée qu’est l’Europe qui a laissé à ma grand-mère lorsqu’il est parti que quelques centimes par action comme complément de retraite, je me suis dis, tiens, on va tenter… l’autocar. Et pour moi, l’autocar, c’est Eurolines (je n’ai pas d’action chez eux, je dis cela pour l’AMF pour ne pas être accusé de conflit d’intérêt hein…).
Bon, un Paris-Londres en super méga promo que même tu as pas le choix de tes jours ni de l’heure et que jamais on te remboursera ton billet si tu montes pas dans le bus, cela coûte tout de même 35 euros… Pas si donné que ça Manu (Macron) mais c’est vrai que pour toi, 35 euros, c’est… non significatif comme on dit à ces niveaux.

Alors si je multiplie 35 € par 8, cela nous mettrait le billet de train Paris-Londres en Eurostar à… 280 euros l’aller simple, soit 560 euros… heu Manu, à ce prix-là, je ne sais pas comment tu voyages mais c’est sûr que ce n’est pas en train… Ou alors en première avec petit déjeuner et servante, parce que moi quand je te dis que c’est cher pour aller à Londres, c’est parce que je voulais partir avec mes petits et que j’en avais tout de même pour 340 euros aller-retour pour 4… Donc juste pour ton information, le bus c’est pas si peu cher que ça. En fait, un pauvre, un vrai pauvre… ça ne voyage pas et ça ne part pas en vacances du tout. Mais bon, c’est sûr que par rapport à la classe business d’Emirates, Eurolines reste compétitif pour nous, les cons d’en bas.

Les autocars vont créer du travail…

Je vous assure qu’on est vraiment pas bien avec des nodocéphales de ce niveau à la tête de notre pays. Mais Manu, voyons, mon petit Manu, je sais que tu es jeune, tu es un « moderne », tu as déjà vu un ordinateur tout de même, et tu n’es pas sans savoir (je déteste cette expression) qu’aujourd’hui les prôôôgrès non pas socialistes mais de la technologie font qu’un bus ou un camion peut se conduire… tout seul. Le Google car par exemple roule depuis plus d’un million et demi de kilomètres sans accident, ce qui n’est pas le cas des demeurées de chez GAD qui sont des gonzesses illettrées qui évidemment ne savent ni lire, ni écrire, ni conduire. Alors pour le côté création d’emplois, tu repasseras Manu. Au fait, tu es déjà monté dans un car Eurolines ? Non parce que si tu le faisais, tu te rendrais compte que les chauffeurs… ils sont pas Français, hahahahahahaha, ils sont tous Espagnols ou Polonais sans papiers détachés avec des contrats de travail de merde de leur pays d’origine et que quand ils font la pause (toutes les deux heures sur les autoroutes françaises à cause des gendarmes), ils sortent le camping gaz pour faire la popotte… Manu, Manu, ton idée là, elle est juste stupide, c’est juste pas la réalité alors franchement je te le dis gentiment, avec bienveillance, arrête de parler et quand tu as une idée géniale, avant de passer au JT de TF1, tu m’envoies un mail (charles@lecontrarien.com) et je te dirai.

Il n’y a plus de solution

En fait si, il y en a mais il faudrait tellement tout changer, tellement tout bouleverser que jamais, jamais un consensus ne pourra se faire sur des mesures d’une telle ampleur tant que nous ne serons pas tombés au fond du gouffre. Nous sommes au pied du mur mais cela ne change rien. Nous pouvons gloser des heures et des heures sur quoi faire, comment le faire, pourquoi le faire, nous ne ferons rien. Rien.

Personne ne veut rien faire. Alors Manu, ne perds pas ton temps. D’abord tu vas vite te faire lourder parce qu’avec tes bonnes idées du style sanctionner les chômistes chômants et réduire les allocations, tu finiras inévitablement par te faire réduire la tête (c’est une métaphore hein) avant même d’avoir raccourci les indemnités. Ton flanc gauche est trop à gauche et ton flanc droit trop à droite. Ton chef, l’autre Manu, cherche une excuse pour refiler la patate chaude au suivant et j’ai comme dans l’idée que tu as une belle tête d’alibi, en plus comme tu es jeune, tu as le temps devant toi pour te remettre d’un petit accident de carrière.

Sinon, dans l’actualité, il y a plein de sujets beaucoup plus passionnants que les pitreries du jeune Macron, comme la Cour de justice européenne qui a commencé les auditions au sujet de la politique monétaire de la BCE, la future dégradation de la notation de la France par les agences de notation, ou encore la dernière vidéo de mon copain Martin Prescott du Quebec sur le fait que ça va faire mal ! Bref, passons aux choses sérieuses après ce petit moment de détente macronesque (définition de macronesque, « au-delà du grotesque ») et passez à la suite de l’édition du Contrarien Matin.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

« L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à lui. Ne l’oublions pas. »

(Pour protester pacifiquement et avec humour, n’hésitez pas à reprendre cette formule en bas de tous vos mails, de vos articles ou de vos publications, il n’y a aucun droit d’auteur !!)

Manu, les promos sur Eurolines pour les vacances de la Toussaint, c’est ici

Triple A

L’agence de notation Fitch envisage d’abaisser la note de la France

Après les grandes agences anglo-saxonnes qui ont toutes mis la notation de la France sous perspectives négatives, c’est au tour de l’agence de notation Fitch Ratings d’annoncer « avoir placé la note de dette de la France sous surveillance négative, ce qui signifie que cette dernière pourrait être prochainement abaissée ». « Fitch, qui a pris cette décision… read more.

Espagne : le déficit commercial continue de se dégrader

Hier, Philippe Dessertine me disait sur BFM que l’Espagne se redressait. Je n’ai pas souhaité rentrer dans le débat car pour le moment, ceux qui chaussent leurs lunettes roses peuvent y voir quelques pousses vertes et cela aurait été un débat sans fin. Néanmoins, je maintiens que l’Espagne ne se redresse pas ou plutôt va… read more.

martin prescott

La chute économique à venir sera sévère. Êtes-vous prêt ?

Voilà notre camarade du Canada Martin Prescott (qui a déménagé mais chuut, je suppose qu’il s’est installé dans la plus grande ville à sa disposition, à moins que, comme beaucoup d’autres, il soit possible qu’il ait choisi plutôt le lopin de terre retiré, mais je dis cela je ne dis rien, tout le monde sait… read more.